[vc_row][vc_column width= »1/1″][vc_single_image image= »4027″ alignment= »center » border_color= »grey » img_link_large= » » img_link_target= »_self » css_animation= »bottom-to-top » img_size= »large »][vc_column_text css_animation= »bottom-to-top »]Source : Statcounter via le blog du modérateur, premier trimestre 2015

Comme on peut le constater, Google est le géant parmi les moteurs de recherche.

A mon avis, ceci représente une forte contradiction entre la crainte que l’on peut avoir qu’un big brother existe un jour et le fait que tout le monde utilise ce système.

Google est la deuxième société, derrière Apple, dans l’indice américain S&P 500. Microsoft est lui en troisième position.

Le géant Google connaît depuis 2010 des critiques émanant de nombreuses sociétés concurrentes sur le vaste ensemble de services gratuits qu’il propose.

Selon ZDNet, la commission européenne s’apprête à lancer contre Google une procédure de concurrence déloyale sous peu. La France a également tenté un recours pour le paiement d’impôts dans le pays. Quand on sait que le montage financier de l’entreprise lui permet de payer 4% d’impôts en Europe, on peut comprendre la colère d’entreprises de tailles moyennes qui proposent des services payants alors que Google les propose gratuitement.

Ainsi, la sanction de Google pourrait s’élever à 10% de son chiffre d’affaire sur une année, ce qui est assez colossal.

Google maps est sité en concurrence déloyale car les publicités n’apparaissent pas sur les sites internet qui utilise l’API gratuite de Google. Il apparaîtrait également que 85% des images présentées sur Google images ne respectent pas les droits à la propriété intellectuelle. Enfin, Google a été accusé de mettre en avant ses propres services via le moteur de recherche.

Trève de critiques sur la réussite effarante de Google.

Certains se posent peut-être la question, « Mais quand est-il des moteurs de recherche comme Orange ou SFR que j’utilise régulièrement et pour lesquels je connais des personnes dans mon entourage qui utilise ces services également ? ». De nombreux autres services comme les moteurs installés via l’installation de logiciels n’apparaissent pas dans les statistiques.

La réponse est la suivante : Google loue une version personnalisée de son moteur de recherche à des grandes entreprises comme Orange ou SFR. Ainsi, les recherches effectuées via ces sites comptent comme des recherches Google.

Microsoft a beaucoup de mal à s’imposer sur le marché des moteurs de recherche car il a été l’objet de critiques vis à vis du monopole de son navigateur web sur Windows. Depuis, Windows propose par défaut le choix d’un navigateur web alternatif en plus d’internet explorer et il se trouve que Google Chrome (issu du projet open source Chromium) et Firefox proposent par défaut le moteur Google.

Il est bien sur possible de changer pour Bing de Microsoft ou Yahoo! mais le réflexe n’est pas encore présent chez les utilisateurs.

Bing propose une interface légèrement améliorée par rapport à Google et Yahoo! des outils de recherche avancée sophistiqués mais rien n’y fait ! Google domine dans les moteurs de recherche pratiquement comme France télécoms dans les télécommunications avant l’ouverture du marché à la concurrence.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]